You are here

12. Angles morts avec Emilio Pomàrico

Concert

Anton Webern Symphonie opus 21 (1928)
Henri Pousseur Symphonie à quinze solistes pour ensemble (1954)        
Jean Barraqué Concerto pour six formations instrumentales et deux instruments (1962-1968)
Franco Donatoni Souvenir (Kammersymphonie op. 18) pour quinze instruments (1967)


Megumi Tabuchi clarinette
Thierry Debons vibraphone
Ensemble Contrechamps
Emilio Pomàrico direction

Ce programme, conçu par le chef d’orchestre et compositeur Emilio Pomàrico explore les angles morts de la modernité, à travers quatre chefs-d’œuvre couvrant la quarantaine d’années située à l’intersection de la Seconde Guerre mondiale. Alors qu’Anton Webern semblait bien avoir donné le coup de grâce au genre de la symphonie, Henri Pousseur a à son tour envisagé une survivance possible à ce genre surchargé d’histoire. Dans son Concerto, Jean Barraqué dresse à travers la notion de discontinuité un portrait de son siècle : l’œuvre est très composite et porte la marque d’Hubert Rostaing, le clarinettiste-jazz soliste pour qui elle a été composée ; sans doute la partie de vibraphone est inspirée de Mitt Jackson, vibraphoniste de jazz, que Barraqué appréciait particulièrement. Souvenir de Franco Donatoni marque un tournant dans son rapport à la composition comme action et comme ascèse : ici, le matériau est tout entier tiré de 363 cellules extraites de Gruppen, de Karlheinz Stockhausen et produit un effet de transmutation saisissant, fait de répétitions, de saillies tranchantes, et de rugissements fébriles.

Médiation
Avant-concert – 18h45
Rencontre avec Serge Vuille, à l’issue de sa première saison et autour des projets futurs

12. Angles morts avec Emilio Pomàrico

De 5 à 20 francs
Studio Ernest-Ansermet
Salle de concert
Plainpalais
Passage de la Radio 2
1205 Genève
Switzerland
11/06/2019
20H00 - 22H00