Vous êtes ici

Le suisse romand pour les nuls

Le suisse romand pour les nuls

 

Aujourd’hui, l’équipe CmG lance une nouvelle rubrique vous emmenant, lors de chaque épisode, découvrir quatre termes suisse romand que nous utilisons parfois dans notre quotidien sans même le savoir ! 

 

Le premier mot typiquement suisse romand que nous allons traiter c’est la peuf. Ce terme signifie poussière, brouillard et dérive du vieux français « pousse » (signifiant poussière). Par exemple, vous pouvez tout à fait entendre un suisse romand vous dire « Mais quelle peuf ce matin, on ne voit pas le bout de son nez ».  Par analogie, le terme indique aussi la neige poudreuse, une couche de neige très légère et sans consistance, particulièrement appréciée des skieurs.

 

Être déçu en bien, chez nous et seulement chez nous en suisse romande, c’est être agréablement surpris. C’est une expression complètement contre-intuitive à bien comprendre avant de l’employer ! Par exemple, « Je suis vraiment déçu en bien de ce nouveau natel ! ».

 

« Tcheu, mais la beuglée qu’il a poussé Gérard ! ». Une Beuglée, en suisse romande, c’est un grand cri, un hurlement. Nous pouvons dire ici que le verbe beugler signifie pousser des beuglements.

 

Enfin, le dernier terme que nous allons définir est le mot roillé. C’est un adjectif définissant un fou, un stupide. Voici un exemple d’une personne roillée : « T’es roillé toi, c’est pas à minuit qu’on dîne chez nous ! ».

 

Si vous voulez en apprendre davantage sur le suisse romand, découvrez le dictionnaire suisse romand d’André Thibault et de Pierre Knecht.

 

A tout bientôt pour de nouvelles découvertes de termes bien de chez nous !

 

 

 

Giacomo A. – Collaborateur chez Color my Geneva – Tous droits réservés