You are here

7 mars 2021 : qu’est-ce qu’on vote au niveau cantonal et fédéral ?

7 mars 2021 : qu’est-ce qu’on vote au niveau cantonal et fédéral ?

 

Crédits photo : www.ch.ch

 

Le 7 mars 2021, nous sommes appelé-e-s à donner notre avis sur trois objets fédéraux : l’interdiction de se dissimuler le visage, la loi fédérale sur les services d’identification électronique (LSIE) et l’accord de partenariat économique avec l’Indonésie

 

1. Initiative populaire « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage »

 

Selon le comité d’initiative, la dissimulation du visage dans l’espace public symbolise l’oppression de la femme et elle est contraire à l’esprit libéral du vivre ensemble. Pour cette raison, le comité demande d’interdire le port du voile intégral dans tous les lieux accessibles au public en Suisse. Les cantons du Tessin et de Saint-Gall l’ont déjà fait, alors que d’autres cantons comme Zurich, Schwyz et Glaris se sont opposés. Quant au Conseil Fédéral et au Parlement, ils reconnaissent le sentiment de malaise que le voile intégral peut susciter, mais ils soulignent que l’interdiction dans tout le pays viendrait à isoler encore plus les femmes portant un voile. Ainsi, la proposition est ici de permettre à chaque canton de légiférer sur cet objet.

 

2. Loi fédérale sur les services d’identification électronique (LSIE)

 

Aujourd’hui, en Suisse, il n’existe aucune loi qui régule l’identification en ligne et le partage d’information, comme un nom d’utilisateur et un mot de passe. Il n’y a donc pas pas de garantie en termes de sécurité et de fiabilité des données. Pour cette raison, le Conseil fédéral et le Parlement proposent l’introduction d’un système reconnu par la Confédération : l’e-ID, équivalant à un passeport suisse numérique. Grâce à cette nouvelle pièce d’identité, certaines démarches, comme par exemple ouvrir un compte bancaire, pourront se faire directement en ligne. Le Comité référendaire s’oppose à cette proposition, parce qu’il estime que l’émission des pièces d’identité doit rester une responsabilité de l’État et ainsi être soumise au contrôle démocratique.

 

3. Accord de partenariat économique avec l’Indonésie

 

La Suisse a conclu un accord commercial avec l’Indonésie qui ferait tomber presque tous les droits de douane, afin de faire bénéficier les entreprises suisses et indonésiennes de meilleures conditions d’exportation. Pour le Conseil fédéral et le Parlement, cet accord ouvrira de belles perspectives à l’économie suisse sur un marché en pleine croissance, tout en respectant l’homme et l’environnement. Quant au Comité référendaire, il s’oppose fortement en soutenant que les promesses de cet accord, comme la protection de l’environnement, sont difficiles à tenir sans la mise en place de systèmes de contrôle et de sanctions efficaces.

 

 

En savoir plus

 

 

Concernant Genève, il y a deux objets cantonaux à voter : l’indemnisation des pertes de revenu liée aux mesures de lutte contre le coronavirus et l’aménagement de la Clé de Rive.

 

1. Indemnisation perte des revenus liée aux mesures de lutte contre le coronavirus

 

Les mesures de lutte contre le coronavirus prises par la Confédération au printemps 2020 ont été porteuses d’un grand ralentissement, voir d’un arrêt pour divers secteurs économiques. Cette loi vise à contrebalancer une partie de la perte de revenus, essuyée pendant la crise de la Covid-19, par toutes les personnes n'ayant pas pu bénéficier de prestations d’assurances ou d’aide sociales, telles que les prestations de chômage ou les prestations sociales fédérales ou cantonales. La loi prévoit une compensation de 80% de la perte des revenus, mais elle est limitée à 4 000 francs d’indemnités. L’indemnisation est appliquée sur 2 mois et donc l’aide accordée peut atteindre au maximum 8 000 francs. Le coût total de la loi est évaluée à environ 15 millions de francs.

 

 

2. Aménagement Clé de Rive

 

Concernant ce projet, il faut choisir si accepter ou pas les délibérations ouvrant trois crédits d’un montant total de 34’130’500 francs voués à l’aménagement piéton du quartier de Rive - plus précisément des rues Pierre-Fatio, Aoste, Ami-Lullin, cours et rond-point de Rive, ainsi qu’à la réaffectation en zone piétonne des rues du Port, du Prince, Tour-Maîtresse, Robert-Estienne, Ardutius De Faucigny, Petit-Senn et Louis Duchosal - ainsi que moyennant contrepartie, d’un achat d’actions de la société Parking Clé de Rive SA et la concession d’un droit de superficie en faveur de cette dernière pour la construction d’un parking. En effet, le projet de la Clé de Rive voudrait rendre piéton le quartier de Rive en supprimant les 498 places de stationnement présente en surface. Pour faire face à cette supression, un parking souterrain sera construit pour remplacer les places manquantes. Projet futuriste ou d’un autre temps, c’est à vous d’en décider ! 

 

 

En savoir plus

 

Et maintenant que connaissez les points essentiels des objets, renseignez-vous, discutez-en avec votre entourage et surtout tous aux urnes le 7 mars !

 

Erika M. - Reporter & Collaboratrice pour Color My Geneva, tous droits réservés