Vous êtes ici

Saisonniers d’Espagne

Cinéma

À travers des documentaires et des fictions, le présent cycle aborde différents aspects de l’histoire du travail saisonnier en Suisse à la lumière des cas espagnol, italien et yougoslave. L’exemple du Bangladesh offre un contrepoint frappant pour saisir les déclinaisons contemporaines de ces enjeux : migration, xénophobie, travail au noir et exploitation.

Qu’ils soient réels ou transposés, d’ici ou d’ailleurs, les regards cinématographiques portés sur le statut de saisonnier expriment la précarisation concertée d’individus réduits à leur force de travail, destinés à répondre aux besoins variables d’une économie d’exploitation. En butte à l’ostracisme et à la xénophobie, à la réclusion linguistique et culturelle, ils accomplissent les tâches dont la population locale ne veut plus. Mal logés, mal payés, interdits de regroupement familial, redoutant l’expulsion, démunis face aux accidents de travail, ils achètent par ce dernier la perspective de jours meilleurs et d’un retour au pays. Cette expérience rude et amère les aura pourtant, bien souvent à leur corps défendant, changés en profondeur. Le travail temporaire produit ainsi des effets durables.

Projection:
Pour vivre ici (1963, 19’) de Claude Goretta
Album de famille (1993, 54’) de Fernand Melgar

Débat:
Katharine Dominicé (réalisatrice), Oscar Gómez Mata (comédien et metteur en scène), Sébastien Farré (AIR)

Entrée: 7.- (gratuit pour les étudiants)

Saisonniers d’Espagne

7
Fonction: Cinéma
Cinéma
Plainpalais
Maison des Arts du Grütli, Rue du Général-Dufour 16
1211 Genève
Suisse
30/10/2019
18H30 - 21H00