Vous êtes ici

La santé publique mondiale à l’épreuve

Lifestyle

Color my Geneva était partenaire média de cette 17ème édition du FIFDH. Adriane, notre journaliste, a creusé le sujet de la santé publique mondiale en assistant aux divers événements en lien avec le sujet.

 

Le documentaire TrustWHO (WHO étant l’acronyme de l’OMS en anglais), réalisé par Lilian Franck, dénonce les liens de dépendance de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) avec le secteur privé. La réalisatrice nous a expliqué que l’OMS et l’industrie privée collaborent ensemble mais n’ont pas les mêmes buts. L’OMS a pour vocation de protéger la santé mondiale tandis que l’industrie pharmaceutique agit dans un but lucratif. Et c’est là que réside tout le problème. Après avoir réalisé ce reportage, Lilian Franck admet être plus inquiète qu’auparavant concernant la santé mondiale.

  

 

Autre inquiétude sanitaire, celle des épidémies. Le film Survivors d’Arthur Pratt relate le quotidien de milliers de Sierra Leonais lorsque le pays a été victime d’Ebola. Les vedettes du film sont les infirmières et les ambulanciers qui apportent les soins nécessaires avec les maigres moyens à leur disposition. Avec sa caméra, Arthur Pratt raconte comment ce virus a touché toute la population, mais surtout, comment la Sierra Leone a survécu à cette tragédie.

  

Enfin, la santé a été abordée durant le festival sous un angle encore plus révoltant : lorsque l’on tombe malade à cause de l’Etat. Dans les années 1990, le gouvernement chinois a encouragé ses citoyens à vendre leur sang. Les conditions d’hygiène pour une telle opération étaient loin d’être respectées et énormément de gens se sont retrouvés contaminés par le SIDA. Le film Ximei retrace le quotidien d’une femme, elle aussi atteinte du virus qui se bat pour les droits des sidéens victimes de discrimination, même au sein du système médical chinois. Lors de la première mondiale diffusée pendant le festival, Ai Weiwei, le producteur exécutif était présent au côté de Ximei, vedette du film, qui a été applaudie avec émotion par le public.

 

Ces films montrent la force de ceux qui font face chaque jour à des problèmes de santé, mais aussi le courage de ceux qui dénoncent les injustices liées à cela. Voir des gens se battre, non seulement pour leur santé, mais pour leurs droits est un exemple qui nous a touchés, en tant que spectateur et partenaire média.

 

Adriane B. – Journaliste pour Color my Geneva, tous droits réservés

Source photos : Giancarlo Fortunato (photo en couverture) / Arthur Pratt (photo dans le corps du texte)