20 juillet 2023

“Barbie” sur grand écran : pour les fans et les autres

Voici enfin le film Rose bonbon tant attendu ! Même si vous n’avez jamais joué à la poupée Barbie, ne dédaignez pas cette comédie parodique et déjantée.

Barbie (Margot Robbie) mène une vie rêvée et sans ombrage dans Barbieland en compagnie de ses autres amies Barbie et de Ken (Ryan Gosling), son soupirant. Mais des pensées sombres la surprennent et chamboulent son quotidien. Elle se voit contrainte de quitter son monde enchanté pour affronter la vie réelle et retrouver la petite fille dont elle fut la poupée. Un long périple commence…

Barbie de Greta Gerwig

avec Margot Robbie, Ryan Gosling et America ferrera

Sortie : 19 juillet

*****

Qui se souvient que Barbie fut révolutionnaire dès son arrivée sur le marché du jouet ? Je me rappelle que certaines mamans de copines refusaient de la leur offrir, la jugeant vulgaire avec sa poitrine avantageuse et ses fesses rebondies. Et pourtant, elle a accompagné fidèlement des générations de petite fille à commencer par moi-même : j’étais fière de posséder Barbie hawaïenne, Barbie équitation (avec les pieds plats, bottes de cavalière oblige), Barbie en robe de soirée et même un Ken… C’est donc une plongée dans ce monde de l’enfance que nous offre en premier la réalisatrice californienne Greta Gerwig. Comme un bonbon sucré…

Le film rend ainsi hommage à sa créatrice, révèle certains secrets (qui sait d’où vient le nom Barbie ?), rappelle avec pertinence comment cette poupée a suivi l’air du temps et a permis à de nombreuses petites filles de s’identifier, non à la bimbo aux cheveux peroxydés (quoique… il fut un temps où Barbie fut accusée de pousser les petites filles à devenir anorexique pour être aussi mince qu’elle) mais à une super woman capable de tout faire. Avec quel succès ? Le constat est cruel à souhait… Le film s’amuse à brocarder la firme Mattel sur l’air de « who rules the world » et à souligner les paradoxes d’un monde féminin toujours dirigé par des hommes. A l’heure de l’égalité des sexes, il rappelle que la route est encore longue. Et Barbie n’est peut-être plus adaptée à notre époque. Ou si ?

Quant à Ken au côté de Barbie, il broie du noir …

C’est ce que le film montre avec beaucoup de drôlerie. Ken souffre de n’avoir aucun rôle véritable dans la saga. Il n’a été créé que pour être au service de Barbie, lui servir de faire-valoir et il n’en peut plus de ce manque de considération. Arrivé dans le vrai monde, il découvre les félicités du patriarcat et décide de l’importer dans Barbieland. Vive la révolution ! A ce petit jeu, Ryan Gosling excelle. Cet acteur éclectique arrive à tirer son épingle du jeu malgré l’omniprésence de Margot Robbie, parfaite en poupée stéréotypée qui décide de prendre son destin en main. Tous deux portent le film avec brio et enthousiasme.

Sans doute, les plus jeunes ne sauront pas décrypter certaines références mais la musique et le monde parfait en plastique de Barbie devraient répondre aux attentes de chacun.e.

“Barbie”, un film très drôle, parodique et parfait pour l’été.

 

Virginie Hours, reporter pour Color My Geneva – tous droits réservés

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !
Envie d’une visibilité illimitée sur notre communauté avide des bons plans sur Genève ? Faites appel à notre équipe de journalistes pour réaliser un article à l’image et aux caractéristiques de votre projet, pour autant que ces dernières sont en affinité avec l’univers de Color my Geneva et les attentes de nos lecteurs.
Voici nos autres articles du moment: 
4 mai 2024
« Le tableau volé » sur grand écran : adjugé !!

Avec “Le tableau volé”, le réalisateur français Pascal Bonitzer nous plonge avec délice dans le monde impitoyable des salles de vente internationales

23 avril 2024
3 fermes vaudoises

Plongez au cœur de la vie agricole vaudoise en découvrant une multitude d’expériences passionnantes. De la cueillette de fruits et légumes frais à la découverte des animaux, les fermes de la région vous invitent à vivre des moments authentiques et enrichissants.

21 avril 2024
« Un animal sauvage » de Joël Dicker

Le nouveau thriller psychologique de Joël Dicker tient en haleine du début à la fin. C’est une réussite pour ce roman captivant et divertissant !

1 2 3 292
Inscrivez-vous à notre newsletter
menu-circle
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram