28 février 2023

A table avec Heidi d’Isabelle Falconnier et Anne Martinetti

Les papilles en alerte ? Une envie de retour en enfance et d’alpages suisses qui sentent bon le foin ?

L’ouvrage A table avec Heidi propose des recettes du terroir inspirées des aventures de la petite héroïne des Alpes suisses inventée par Johanna Spyri en 1879. Les autrices Isabelle Falconnier et Anne Martinetti rendent hommage à Heidi, la jeune orpheline dont l’histoire a fait le tour du monde. Elles retracent ce phénomène tout d’abord littéraire, puis cinématographique. On y apprend que c’est une amie fidèle de l’écrivaine Johanna Spyri, la genevoise Camille Vidart, féministe engagée qui réalise la première traduction en français. C’est d’ailleurs « l’un des livres les plus traduits au monde après la Bible et Don Quichotte ». Certainement que les vertus d’une vie simple tournée vers la nature, les plaisirs de la bonne nourriture des anciens touchent le plus grand nombre.

Vous apprécierez…

A table avec Heidi est non seulement un ouvrage de recettes de cuisine, mais également analyse l’engouement pour l’ histoire de Heidi qui se déroule dans les alpes Suisses  dans la région viticole grisonne. Nous y découvrons  la personnalité mystérieuse de  la pionnière de la littérature pour la jeunesse, Johanna Spyri née à Hirzel dans un village proche de Zurich.

Près de 50 recettes gourmandes sont présentées qui se réfèrent toutes  à un passage d’un roman de Heidi et de ses différentes suites, notamment celles écrites par le lausannois Charles Tritten. Il est proposé toute une déclinaison d’entrées, de plats, de pains et brioches, de desserts, de boissons.

Alors aux fourneaux ? Découvrez la soupe de Pierre, les pains blancs de la grand-mère, La chaudronnée du grand-père, les macarons de Pâques, la crème d’amandes de Lucienne, la tarte aux prunes, le sirop de framboises…

Les recettes savoureuses sont accompagnées de photographies et d’illustrations.

Un ouvrage à déguster que vous conseille Color My Geneva, rempli de doux souvenirs de notre enfance lorsque nous étions émus par la tendre Heidi, Peter le chevrier, le grand-père bougon au grand cœur et Clara la fillette handicapée.

Les autrices…

Isabelle Falconnier journaliste, critique littéraire est très active dans le monde du livre, notamment  en étant déléguée à la politique du livre de la ville de Lausanne. Elle a publié de nombreux ouvrages, tels que Montana. La reconquête de l’Ouest, Léman. Légendes d’un lac, Voisard. Dans l’amitié végétale des hommes et des mots, Mea pas culpa

Anne Martinetti éditrice, juriste de formation, a développé une carrière de consultante autour de sa passion pour la cuisine. Elle dirige l’agence d’édition et de communication OTAGO.

Elle a publié notamment Les petites recettes modèles, inspirées de la Comtesse de Ségur, La sauce était presque parfaite, d’après Hitchcock et Crèmes et châtiments inspiré par Agatha Christie.

Un extrait …

« Il me semble que nous pourrions commencer par manger quelque chose. Qu’en penses-tu ? » Et le grand-père se diriger vers le foyer, allumer le feu sous le chaudron empli de lait, enfourcher un gros morceau de fromage, tourner la fourchette de fer au-dessus du feu avant de déposer le fromage rôti et coulant sur une large tranche de pain. Cette scène des premières pages de Heidi en dit long : la fillette vient à peine de faire connaissance de son grand-père que déjà le Vieux, plutôt taiseux, lui offre à manger. C’est qu’un bol de lait chaud et une tartine de fromage fondu équivalent pour lui à une immense déclaration d’affection !

Rien de plus symbolique chez Johanna Spyri que la nourriture et les repas. Ce qu’on mange, comment on le mange, où on le mange et avec qui : voilà qui n’a rien d’anecdotique pour Heidi et les autres protagonistes de l’histoire. On s’en doute, un repas au chalet du grand-père n’a rien à voir avec son équivalent dans la maison bourgeoise de la famille Sesemann à Francfort. A la montagne, on mange à répétition les mêmes aliments, soit du fromage, du pain, du lait, de la soupe, des pommes de terre, éventuellement de la saucisse. A la montagne, on mange partout sauf dans la salle à manger : autour de l’âtre, dans l’herbe en gardant les chèvres, sur une table improvisée devant le chalet… “

A table avec Heidi 50 recettes gourmandes de Isabelle Falconnier et Anne Martinetti (Éditions Favre)

Sandrine Bourgeois- Journaliste pour Color my Geneva- (tous droits réservés)

 

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !
Envie d’une visibilité illimitée sur notre communauté avide des bons plans sur Genève ? Faites appel à notre équipe de journalistes pour réaliser un article à l’image et aux caractéristiques de votre projet, pour autant que ces dernières sont en affinité avec l’univers de Color my Geneva et les attentes de nos lecteurs.
Voici nos autres articles du moment: 
18 avril 2024
Les secrets du Printemps Carougeois révélés

Le Printemps Carougeois est un festival pluridisciplinaire printanier qui met en avant la diversité artistique et le patrimoine culturel d’artistes et de talents locaux. La programmation est d’une rare variété incluant des expositions, des performances, des spectacles, des concerts, des ateliers créatifs, et bien plus encore.

18 avril 2024
Avec le documentaire « High & Low: John Galliano », récit du Napoléon de la mode

Le réalisateur écossais Kevin MacDonald nous raconte l’histoire du designer John Galliano, celui qui aimait s’habiller en Napoléon, de ses succès à sa chute implacable.

12 avril 2024
La Journée du lait, célébration entre tradition et modernité à Genève

Depuis 1911, la coopérative des Laiteries Réunies de Genève s’attelle à produire, développer et distribuer les produits laitiers et carnés issus des producteurs régionaux. Elle assure la commercialisation de 3’000 produits finis au travers des sociétés filiales du groupe.

1 2 3 291
Inscrivez-vous à notre newsletter
menu-circle
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram