18 avril 2024

Avec le documentaire « High & Low: John Galliano », récit du Napoléon de la mode

Le réalisateur écossais Kevin MacDonald nous raconte l’histoire du designer John Galliano, celui qui aimait s'habiller en Napoléon, de ses succès à sa chute implacable.

Que savez-vous du designer anglais John Galliano ? Superstar des podiums et des journaux de mode à compter des années 1990, il a marqué une génération jusqu’à sa condamnation judicaire en 2011 pour injures antisémites et sa mise au ban d’une société complice. A travers ce documentaire, le réalisateur écossais Kevin MacDonald a décidé de raconter « les hauts et les bas » de ce provocateur surdoué, ses réussites comme ses nombreuses parts d’ombre, sans lui chercher d’excuses…

High & Low: John Galliano” de Kevin MacDonald

Sortie : 24 avril 2024

****

« Je vais tout vous raconter » nous promet John Galliano face à la caméra dès les premières minutes du film. Et il va tenir paroles. C’est une des réussites de ce documentaire : commencer par la chute pour éclairer combien la réussite époustouflante de John Galliano ne pouvait que se terminer par cette dégringolade implacable. Kevin MacDonalds a montré son savoir-faire dans des documentaires précédents comme le docudrama Touching the void en 2003 et le documentaire Whitney en 2018. Cette fois-ci, il s’amuse de la fascination de John Galliano pour Napoléon Bonaparte en ponctuant intelligemment son récit d’extrait du film Napoléon d’Abel Gance : chacun vit sa bataille d’Arcole, son Austerlitz, sa Bérézina, son Waterloo, et son exil…. Sous nos yeux, Galliano change physiquement, prend des muscles et de l’assurance au fur et à mesure que le succès vient à lui, se mettant lui-même en scène, osant une continuelle provocation. Kevin MacDonald dépeint aussi un Galliano mauvais buveur, tyrannique avec les employés et addict aux drogues. Le suicide d’Alexander McQueen, autre designer de renom avec qui il avait été à la même école de design à Londres, aurait dû lui servir de signal d’alarme, tout comme la disparition accidentelle de son fidèle bras-droit Steve. Mais qui avait intérêt à ce qu’il arrête de travailler alors qu’il était responsable de 32 collections par an (haute couture, prêt à porter, lunettes, sac, chaussures, etc …) qui rapportaient des millions ? Afin de bénéficier d’un éclairage professionnel sur le monde de la mode (et d’obtenir des interviews de Naomi Campbell et Kate Moss), le réalisateur s’est appuyé sur l’expertise de Condé Nast, un groupe d’édition de presse américain connu notamment pour les magazines Vogue et Vanity Fair.  Il nous dépeint ainsi un monde qui s’est transformé ces dernières décennies, passant d’une ambiance artisanale à un « cirque » très profitable et malsain.

L’autre mérite du film est d’évoquer la « rédemption » de John Galliano après qu’il ait été condamné en septembre 2011 pour injures antisémites à 6000 euros d’amendes avec sursis et licencié ensuite de la maison Dior (et privé de sa légion d’honneur…) . Loin de se terminer sur son procès, Kevin MacDonald décide de filmer également la traversée du désert de John Galliano, ses tentatives pour se faire absoudre par la communauté juive et ainsi redevenir fréquentable. Reste à chacun de se faire sa propre opinion sur la sincérité de son mea culpa. Il est néanmoins intéressant que le documentaire essaie de trouver la racine profonde de ses propos, cette « banalisation » d’injures dégradantes et antisémites avec la question, alors que le monde de la mode se veut multiculturel, d’où venaient-ils ? Le réalisateur revient sur son enfance à Gibraltar, les relations difficiles avec un père ouvertement homophobe et violent. Il questionne aussi l’amnésie sélective d’une société qui accepte d’oublier certains scandales et refusent à d’autres tout come-back.

Aujourd’hui, John Galliano a dépassé la cinquantaine. Il a le visage ravagé et cherche le pardon… Il revient à la mode prudemment…

Un documentaire très intéressant sur un monde magnifique mais sans pitié.

 

Virginie Hours, reporter pour Color My Geneva – tous droits réservés

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !
Envie d’une visibilité illimitée sur notre communauté avide des bons plans sur Genève ? Faites appel à notre équipe de journalistes pour réaliser un article à l’image et aux caractéristiques de votre projet, pour autant que ces dernières sont en affinité avec l’univers de Color my Geneva et les attentes de nos lecteurs.
Voici nos autres articles du moment: 
4 mai 2024
« Le tableau volé » sur grand écran : adjugé !!

Avec “Le tableau volé”, le réalisateur français Pascal Bonitzer nous plonge avec délice dans le monde impitoyable des salles de vente internationales

23 avril 2024
3 fermes vaudoises

Plongez au cœur de la vie agricole vaudoise en découvrant une multitude d’expériences passionnantes. De la cueillette de fruits et légumes frais à la découverte des animaux, les fermes de la région vous invitent à vivre des moments authentiques et enrichissants.

21 avril 2024
« Un animal sauvage » de Joël Dicker

Le nouveau thriller psychologique de Joël Dicker tient en haleine du début à la fin. C’est une réussite pour ce roman captivant et divertissant !

1 2 3 292
Inscrivez-vous à notre newsletter
menu-circle
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram